top of page
CASQUE CHANTIER.jpg

Un contexte économique chahuté mais une dynamique toujours présente

Habellis en 2021 a poursuivi son activité dans un environnement économique « bousculé » : hausse des prix, difficultés d’approvisionnement, projets à reprendre plusieurs fois pour répondre aux demandes des collectivités. En conséquence la gestation des dossiers est plus longue et fastidieuse.

 

Pour autant, nous avons tout fait pour maintenir un bon niveau d’activité sans attendre un contexte plus favorable, conscient d’un positionnement important avec le tissu économique.

Développement & Valorisation

Notre pro activité à agir dans un contexte complexifié, se révèle avec deux chiffres :

  • Le niveau de marché lancés en 2021 : plus de 43 M€.

  • Le niveau d’agréments déposés pour la programmation de logements sociaux : 377 agréments, soit une progression de 8% par rapport à 2020. En Bourgogne, comme sur Dijon métropole, Habellis porte plus de 38% de la programmation, alors que nous représentons 17% du patrimoine en Bourgogne et sur Dijon métropole. Notre place dans la programmation est en évolution constante depuis 2017.

AGREMENTS.png

Ainsi Habellis prend sa part aux résultats du groupe pour répondre aux attentes de l’Etat d’une production en augmentation en 2021 et 2022.

L’activité se complexifie

Dans le neuf, les promoteurs repoussent les signatures d’acte de vente de nos programmes en VEFA, les démarrages chantiers sont retardés par des appels d’offres infructueux et les livraisons pour nos clients locataires et accédants sont allongées, pour cause de difficultés d’approvisionnement. Malgré ces contraintes, nos résultats sont globalement peu en écart des objectifs que nous nous étions fixés. C’est principalement sur la Côte-d’Or que notre activité se réalise, forte d’une antériorité sur ce segment d’activité.

AGREMENTS.png

Nous avons toutefois pu initier le projet Arsenal – Avenue 6, après presque trois années d’échanges avec nos partenaires Tonus et Egidia, dans une ingénierie juridique et financière nouvelle pour Habellis, l’ULS.

 

51 logements achetés en VEFA qui permettent l’accès à des produits peu énergivore pour des publics aux ressources contraintes.

ARSENAL - AVENUE 6
ARSENAL - AVENUE 6

press to zoom
ARSENAL - AVENUE 6
ARSENAL - AVENUE 6

press to zoom
1/1

Crédit photo : ELITHIS ARTE CHARPENTIER ARCHITECTES

En 2021, nous avons livré notre résidence exemplaire Clément Janin composée de 14 logements locatifs, qui a été primée à deux reprises pour son innovation techniqueaux Fonds ALINOV Action Logement Immobilier et à l’Appels à projets National (E+ C-), au profit de nos clients locataires.

Nous avons également pu accueillir nos clients dans nos 65 nouveaux logements locatifs à Marsannay-la-Côte, en complément des 10 maisons dédiées à l’accession en PSLA, livrées en 2020, sur ce même site.

CLEMENT JANIN
CLEMENT JANIN

press to zoom
CLEMENT JANIN
CLEMENT JANIN

press to zoom
1/1
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE

press to zoom
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE

press to zoom
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE

press to zoom
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE
TERRA VINEA - MARSANNAY LA COTE

press to zoom
1/3

Pour la partie réhabilitation, un nombre de livraisons particulièrement soutenu : 678 en 2021

En rattrapage des retards de 2020, où cette activité avait particulièrement souffert de la crise sanitaire, avec des reports longs et de nombreuses interventions qui se faisaient quasi exclusivement en site occupé.

FOLIE JEANNOT A SENS
FOLIE JEANNOT A SENS

press to zoom
FOLIE JEANNOT A SENS
FOLIE JEANNOT A SENS

press to zoom
1/1

Le site de Sens contribue à cette forte activité avec des projets qui trouvent leur résultat en livraison comme le site de Folie Jeannot : premier projet financé par la Région en matériau biosourcé.

Chollet - Cosne-Cours-sur-Loire
Chollet - Cosne-Cours-sur-Loire

press to zoom
Chollet - Cosne-Cours-sur-Loire
Chollet - Cosne-Cours-sur-Loire

press to zoom
Chollet - Cosne-Cours-sur-Loire
Chollet - Cosne-Cours-sur-Loire

press to zoom
1/2
Foyer Abrioux à Dijon
Foyer Abrioux à Dijon

press to zoom
Foyer Abrioux à Dijon
Foyer Abrioux à Dijon

press to zoom
Foyer Abrioux à Dijon
Foyer Abrioux à Dijon

press to zoom
Foyer Abrioux à Dijon
Foyer Abrioux à Dijon

press to zoom
1/4

Sur la Nièvre, notre premier projet en secteur ACV est livré à Cosne-Cours-sur-Loire, rue Chollet.

logo-action-coeur-de-ville.jpg

Enfin, sur Dijon, l’emblématique projet de reconstruction du foyer Abrioux est livré au printemps, en préambule à la démolition de l’ancien foyer qui démarre à l’automne 2021.

Ces trois exemples participent à la démonstration d’une activité diversifiée, tant sur la géographie et la localisation des projets, que sur les produits. Habellis répond à tout type de partenaires et de besoins.

A contrario, des ordres de service assez nombreux qui peinent à sortir au regard d’appels d’offres infructueux : 124 en 2021. D’autant que les réhabilitations de patrimoine sont ciblées prioritairement sur le 71 et le 89 où le tissu d’entreprise est plus difficile à mobiliser.

LIVRAISONS OS REHABILITATIONS - OS DEMOLITIONS.png

A noter que sur ce volet réhabilitations, la partie montage de projets a été très active et a dû gérer, en mode accéléré, les dossiers administratifs pour mobiliser le plan de relance et répondre aux exigences calendaires de l’Etat.

 

Ainsi, des projets comme Saint Marcel (8 logements), les réhabilitations de Montceau-les-Mines (34 logements) et Saint-Yan (16 logements) correspondants à des rénovations lourdes ont pu mobiliser plus de 400 K€ de financements complémentaires.

Habellis impliquée dans la rénovation urbaine

2021 marque la concrétisation des nombreux projets de démolition, reconstruction et réhabilitation sur le Senonais.

 

Des ordres de service pour 93 logements sont initiés en réhabilitation, les projets d’aménagements sont lancés comme celui de Flaubert, les immeubles de la rue des Arènes sont neutralisés pour démolition, et les études se poursuivent pour proposer des produits diversifiants dans le cadre de la reconstitution de l’offre. C’est le cas notamment pour le site Point P où un projet d’aménagement global est validé avec la ville de Sens permettant la production de produits locatifs et d’accession avec la mobilisation de financement du dispositif d’ACV. Enfin, le dialogue compétitif pour projeter un programme de réhabilitation de 206 logements est mené, avec une concrétisation espérée en 2022.

FONTAINE D'OUCHE.jpg

2021 voit la réalisation de la démolition des 122 logements sur le secteur de Fontaine d’Ouche ; démolition qui aura permis la validation du projet de renouvellement urbain, pour une ouverture des espaces sur la rue du Lac et la progression du projet de Chenôve avec le dépôt du permis pour la réhabilitation et la démolition de la rue Renan.

bottom of page